Afin de préparer les jeux olympiques 2024, la ville de Paris a demandé que la capitale mette en place des dispositifs d’accessibilité dans les stations de métro parisiens ; c’est ce qu’avait fait Londres avec succès.

Le 2 juillet 2018, le conseil de Paris a formulé son souhait auprès de Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, patronne des transports franciliens de développer l’accessibilité du métro parisien. Bien entendu, il s’agit de rendre en priorité accessibles les métros desservant des sites olympiques.

A Londres, en 2012, les réseaux de transport accessibles ont augmenté de 14 %, la proportion passant ainsi de 26 à 40 % !

Dans l’état actuel des choses, 15 stations du métro parisien seulement sont accessibles et 7 % de la population parisienne est officiellement handicapé.   

La maire PS Anne Hidalgo veut rattraper ce retard d’ici 2020, qui marque l’arrêt de son mandat en s’appliquant à rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite les équipements publics.