Le comité interministériel du handicap est un rendez-vous annuel, qui rassemble sous la présidence du Premier ministre les membres du gouvernement. Ainsi, ses représentants évaluent et définissent ensemble les actions à mener concernant l’intégration des handicapés au sein de la société.  Le CIH 2018 a été inauguré le 25 octobre dernier en présence de Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre chargée des personnes handicapées. A cette occasion le plan d’actions pour 2019 a été précisé. Le constat est relativement positif concernant les actions menées en 2017/2018 pour lutter contre les discriminations et l’exclusion des personnes en situation de handicap. Néanmoins, le plan 2019 prévoit de poursuivre cette trajectoire car la marge de progression demeure importante.

Pour y parvenir, 5 priorités ont été établies pour l’année 2019 :

  1. Simplifier les démarches administratives pour les handicapés
  2. Scolariser et consolider le programme École Inclusive
  3. Accompagner à l’emploi
  4. Accéder aux soins plus facilement
  5. Participer aux nouvelles technologies des personnes handicapées et ainsi leur faire gagner de l’autonomie.
  1. Simplifier les démarches administratives pour les handicapés

Le gouvernement s’engage à simplifier les tâches administratives pour faciliter les démarches des handicapés, notamment en leur permettant de bénéficier de droits à vie. Pour ce faire, ils n’auront plus qu’à déclarer une seule fois leur handicap.

C’est un gain de temps considérable pour les concernés et les aidants. Cela l’est aussi pour les maisons départementales des personnes handicapées qui pourront libérer de leur temps afin de le consacrer à leurs usagers.

Ils seront ainsi en mesure de s’adonner à d’autres tâches relatives à leur intégration, les conseiller et les accompagner.

2. La scolarisation et ainsi la consolidation du programme École Inclusive

L’inclusion se joue dès le plus jeune âge. Partant de ce constat, le gouvernement a fait de la scolarisation des enfants atteints d’un handicap une grande priorité pour l’année 2017. Les chantiers ouverts dans le cadre du programme présenté le 3 décembre 2017 vont se poursuivre et s’intensifier en 2018 et 2019.

3. L’emploi

Concernant l’emploi, l’action à mener est de revaloriser et de remettre au goût du jour l’offre des services destinée à obtenir un emploi et à construire une carrière professionnelle. Pour cela, il semble nécessaire de continuer à accompagner les travailleurs handicapés dans leurs démarches : trouver un poste, prendre fonction, s’y épanouir. Des dispositions sont à prendre pour accompagner les employeurs à ce niveau.

4. L’accès facilité aux soins

Il s’agit de mettre en place une garantie sécurisante pour les soins, c’est à dire une rétribution financière, grâce à la prise en charge par une complémentarité santé. Ces dispositions témoignent de la volonté affirmée de lutter contre la pauvreté des personnes handicapées.

5. Accéder à l’autonomie des personnes avec les nouvelles technologies

Les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle sont des sources précieuses qui peuvent aider à favoriser l’insertion sociale. C’est ainsi que l’idée est née de mettre en lien les start-up, les développeurs et les personnes en situation de handicap pour qu’ensemble ils puissent évaluer les nouvelles inventions créées pour faciliter la vie des handicapés. Ils testeront ces nouveaux dispositifs, nés de l’intelligence artificielle pour s’assurer de leur fonctionnement et de leur utilité.

En outre, assurer la prise en charge financière, remettre sur le marché les dispositifs lorsqu’ils ne sont plus utilisés pour que d’autres personnes handicapées puissent s’en servir, seront confiés aux différents ministères concernés.