Jérémie Boroy, 43 ans, atteint de surdité, militant actif de l’accessibilité, entrepreneur et investi dans la vie politique devient le président du CNCPH succédant à Dominique Gillot. C’est la première fois qu’une personne en situation de handicap est élue à cette fonction.

Le CNCPH (Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées)  

Jérémie Boroy a donc été nommé à la tête du CNCPH (Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées).

Pour rappel le CNCPH a été créé par la loi du 30 juin 1975, une loi de référence en matière de reconnaissance des personnes en situation de handicap et d’inclusion fixe « l’orientation en faveur des personnes handicapées et les dispositions applicables ».

Le CNCPH est une instance consultative chargée d’assurer la participation des personnes handicapées à l’élaboration et à la mise en œuvre des actions politiques qui leurs sont dédiées. Aujourd’hui le CNCPH est composé des principales associations des personnes handicapées, des parents d’enfants handicapés, des représentants des organisation syndicales et des collectivités territoriales, des institutions comme la Mutualité Française ou la Croix-Rouge, etc.

Jérémie Boroy, une action complète pour l’accessibilité

Jérémie Boroy est un militant et un entrepreneur de l’accessibilité.

Très impliqué dans la vie et l’évolution de plusieurs associations, il a présidé l’Unisda ( Union Nationale pour l’Insertion Sociale du Déficient Auditif).

Aussi, Jérémie Boroy a été assistant parlementaire pendant 9 ans à l’Assemblée Nationale avant de rejoindre l’entreprise SFR dont il avait la charge de la politique relative à la diversité. 

Son parcours est riche : conseiller de Marie-Arlette Carlotti, lorsqu’elle était ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, puis de Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, mais aussi entrepreneur (Les ateliers de l’accessibilité Talkin’), il est par ailleurs membre du Conseil national du numérique depuis mai 2018.

Pour Jérémie Boroy, l’émancipation des personnes handicapées passe par « une accessibilité systématique, positive et partagée par tous les acteurs, en prenant en compte toutes les formes de handicap ».

Jérémie Boroy heureux de sa nomination la « dédie à toutes celles et tous ceux qui se mobilisent au quotidien pour une réelle participation des personnes handicapées ». Il a formulé le vœu « que le CNCPH renforce davantage son audience auprès de la société et des décideurs publics en permettant aux personnes qui sont parfois moins visibles du fait de leur handicap de prendre la parole et de participer à nos échanges ».

Le mot de Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées
« La nomination de Jérémie Boroy à la tête du CNCPH, c’est tout à la fois le choix de la compétence et celui de l’exemplarité, car c’est la première fois qu’une personne elle-même handicapée préside l’instance consultative nationale. Cette décision s’inscrit dans la droite ligne de l’ambition du Gouvernement de donner le pouvoir d’agir aux personnes qui sont en situation de handicap, pour qu’elles puissent être actrices des décisions qui les concernent et nous faire profiter de toute l’expertise et l’expérience de vie qui est la leur », a souligné Sophie Cluzel.