« Osez le musée » ou « Patrimoine pour tous » sont des récompenses attribuées pour féliciter le dynamisme culturel français. Le premier félicite les établissements “engagés dans une politique volontariste et novatrice en direction des personnes en situation d’exclusion ou de vulnérabilité sociale et économique”. “Patrimoine pour tous” honore les démarches remarquables en matière d’accessibilité généralisée pour les personnes en situation de handicap.

Une politique patrimoniale axée « ouverture »

Cela fait plusieurs années que la politique culturelle entraine sur la voie de la diversification des publics, de son élargissement, notamment sur le plan patrimonial, c’est-à-dire celui des musées. L’idée défendue étant celle que chacun peut se rendre dans ces institutions culturelles. Pour ce faire, l’accueil des publics s’améliore, s’ouvre, et des dispositifs sont mis en place pour favoriser cet élan, comme l’illustre la gratuité des musées. “Osez le musée” et “Patrimoine pour tous” sont dans ce contexte-là, des titres qui honorent les démarches inclusives.

Le prix inclusif : Osez le musée

« Osez le musée » en est à sa troisième édition. 5 musées ont été décorés du titre cette année : les musées de la ville de Marseille que l’on compte au nombre de 11 et le musée des Beaux-Arts de Brest qui avec brio : « peut se prévaloir d’un travail durable et d’une grande densité et diversité en direction des publics empêchés et du champ social”.

Ex aequo, le musée au d’art moderne à Céret qui remporte le second prix ainsi que le musée de la céramique à Lezoux (Puy-de-Dôme).

Le premier a su se démarquer en étant dynamique en zone rurale grâce entre autres à une convention signée avec Pôle emploi pour le retour à l’emploi des personnes qui en sont privées.  Quant au second, c’est sur l’exigence de l’accessibilité et le déploiement des solutions dédiées qu’il a réussi à s’ouvrir à d’autres publics. Le troisième prix revient au Palais Fesch-musée des beaux-arts à Ajaccio qui est parvenu grâce à sa politique d’ouverture à faire venir un plus grand nombre de visiteurs cette dernière décennie.

« Patrimoine pour tous », la démarche d’accessibilité félicitée

Ce prix distingue une démarche remarquable en matière « d’accessibilité généralisée pour les personnes en situation de handicap moteur, visuel, auditif ou mental ». Les premiers prix ex aequo reviennent au musée de Pont Aven et à l’Aurignacien à Aurignac (Haute-Garonne), terme qui désigne la période où sont apparus les premiers hommes “anatomiquement modernes” il y a environ 36.000 ans. Le point commun de ces deux musées, c’est qu’ils se sont lancés dans des travaux de rénovation complète et d’adaptation aux normes de l’accessibilité. L’établissement de Pont-Aven a créé au sein de son équipe un comité de pilotage et de consultation unissant les acteurs du handicap tout le long des travaux de rénovation. Aujourd’hui, ce musée redouble d’énergie pour rendre totalement accessible son établissement et généraliser son offre. Le troisième prix revient aux archives municipales de Saint-Brieuc qui s’engage à rendre possible la venue des publics dans son cadre bati en programmant de gros travaux structurels… Les actions s’étoffent et se poursuivent au fil des ans, permettant l’ouverture des musées au plus grand nombre. Surveillons cela de près !