L’impression 3D peut permettre de belles avancées en matière de solidarité et d’inclusion, et favoriser le progrès ! En période de pandémie, Winsun a utilisé l’impression 3D pour répondre à de nombreux besoins : création de valves pour appareils respiratoires, petites maisons d’isolement, des masques, etc. 

Le défi des hôpitaux pour répondre à toutes les demandes est de rassembler tous les dispositifs respiratoires nécessaires pour soigner les patients atteints du Coronavirus. D’ores et déjà, l’impression 3D peut permettre de remédier à une pénurie de valves pour appareils respiratoires médicaux. L’aspect positif de l’impression 3D, c’est qu’il devient possible de répondre de façon réactive à la demande pour résoudre les problématiques liées à la pénurie de masques et de tous les éléments qui les composent.

Qui plus est, l’impression 3D permet de produire des dispositifs facilement quand les entreprises ont une activité quasiment à l’arrêt, ou totalement. Car effectivement, la 3D permet de tester une petite production. Or il s’avère impossible d’élaborer ses premiers tests à l’échelle industrielle aussi rapidement. 

Pour citer des constructions réalisées en 3D, qui ont été utiles à la collectivité en période de crise liée au Coronavirus : des petites maisons d’isolement ont été imprimées en Chine en deux heures pour les patients mais aussi le personnel hospitalier : Les progrès liés à l’impression 3D concernent l’inclusion, le handicap et bien sûr la santé. C’est ainsi que la technologie de pointe démontre véritablement son utilité !