Les professionnels de l’aide à domicile sont par essence au chevet des personnes les plus fragiles, et la pandémie que connaît la France a exacerbé encore davantage la dévotion qui incombe à cette profession. Toutefois, le gouvernement n’a pour l’heure pas l’intention de verser des primes aux aidants, le département du Nord, lui, l’entend différemment.

Le 20 mai dernier, le gouvernement stipulait qu’aucune prime ne serait versée aux professionnels de l’aide à domicile. En première ligne dans la lutte contre la Covid-19, le département du Nord en a parfaitement conscience et « ne peut se résoudre à l’oubli de ces personnels qui se sont engagés quotidiennement pour limiter les drames liés à la pandémie », comme le souligne un communiqué paru le mercredi 3 juin.

Plusieurs mesures prises

Le département du Nord a pris plusieurs mesures concrètes pour venir en aide aux professionnels de l’aide à domicile. Lors d’une réunion établie en visio-conférence et dirigée par Jean-René Lecerf, président du conseil départemental du Nord, les fédérations de Services d’aide à domicile ont pu présenter un plan d’accompagnement exceptionnel.

Parmi ces mesures, la prise en charge horaire en allocation personnalisée d’autonomie (Apa) et prestation de compensation du handicap (PCH) passe de 21 à 22 €. À elle seule, cette mesure qui sera mise en place à partir du 1er octobre 2020, représente un apport annuel de 10 millions d’euros. Cette augmentation a pour but de pérenniser les métiers de l’aide à domicile et les rendre plus attractifs.

Une prime de 514€ pour chaque professionnel de l’aide à domicile

Le département du Nord annonce qu’il va verser une prime de 514€ en moyenne par professionnel de l’aide à domicile. Cette dernière sera attribuée aux structures puis reversée aux aidants avant le 31 août 2020.

À cette prime de 514€ s’ajoute une autre prime de 300 euros par prise en charge de bénéficiaire souffrant du Coronavirus.