Pierre Belman

Rendre l‘inaccessible accessible c’est notre metier

Interview du président de la société Myd’L, Pierre Belman

Monsieur Belman bonjour, vous êtes le Président de la société Myd’L, pouvez-vous nous expliquer quel est votre rôle au sein de la société  

Mon rôle au sein de la société Myd’L est celui de dirigeant, dirigeant d’une petite entreprise constituée d’une quinzaine de personnes.

Mon rôle au quotidien consiste à développer la Société tant au niveau national qu’international tout en manageant une équipe jeune et dédiée au monde de l’accessibilité.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel avant de prendre les rênes de la société Myd’L :

J’ai une formation initiale d’ingénieur qui a bifurqué en école de commerce. Je suis diplômé de l’ESCP (Ecole Supérieure de Commerce de Paris) ; j’ai ensuite intégré la banque américaine Merrill Lynch, où j’ai travaillé pendant huit ans avant de me lancer dans le monde de l’entreprenariat. J’ai donc commencé cette nouvelle aventure en 2009 en dirigeant la société Sonis, spécialisée dans l’édition des affiches de cinéma pendant près de trois ans.

Après cette première expérience du monde de l’entreprise réussie, j’ai repris en 2012, la société Myd’L suite au départ à la retraite de ses créateurs. A l’époque de cette reprise, la société comptait quatre salariés et commercialisait quelques produits. Presque quatre ans après nous comptons une quinzaine de salariés et nous commercialisons plusieurs dizaines de produits.

Pourquoi avoir pris la décision de reprendre la Société Myd’L  en 2012 ?

J’étais à l’époque à la recherche d’une entreprise à reprendre, et l’opportunité de la société Myd’L s’est présentée. Je trouvais la société très saine, et bien sûr ses fondamentaux très intéressants. J’ai senti que la société avait des possibilités de croissance et de développement.

Déjà presque quatre ans que vous êtes aux commandes de Myd’L, votre regard a-t-il changé par rapport au problème de l’accessibilité des personnes en situation de handicap dans notre société aujourd’hui ?

J’ai toujours été sensible au handicap et aux personnes handicapées. Mon regard n’a pas forcément changé au moment où je suis arrivé dans la Société, celui-ci avait déjà beaucoup évolué durant la période de préparation à la reprise de Myd’L.

Aujourd’hui nous vivons dans une société où le handicap ce sont les autres, on ne se sent malheureusement concerné que lorsque cela nous arrive à nous ou à l’un ou l’une de nos proches.

Quelle a été votre première décision importante au sein de la Société Myd’L ?

Ma première décision importante a été de développer la partie « Recherche & Développement », en créant un Bureau d’Etudes, en recrutant des ingénieurs motivés et sensibles à la problématique de l’accessibilité, afin de pouvoir disposer d’une capacité d’innovation, de recherche et de développement et de garder l’avance technologique de la société face aux différentes problématiques que nous pouvons rencontrer dans notre métier.

Aujourd’hui nous sommes sur un rythme de dépôt de plusieurs brevets par an.

Quatre années après votre arrivée, quels sont vos objectifs pour demain ?

Mon objectif principal pour la Société est de continuer à développer la recherche et le développement, d’agrandir nos marchés sur le plan national et notamment en essayant de travailler sur les marchés publics, j’aimerais également développer notre marché à l’international, en se concentrant sur l’exportation de certains de nos produits qui répondent à des problématiques précises dans certains pays étrangers.