L’APF interpelle les candidats aux municipales

APF

À l’occasion des élections municipales qui auront lieu les 23 et 30 mars prochain, l’Association des paralysés de France (APF) interpelle les candidats aux élections municipales sur leurs orientations et projets pour une politique de proximité du handicap.

 

Au regard des principales préoccupations des personnes en situation de handicap et de leur famille qu’elle représente, l’APF interpelle les candidats autour de 8 enjeux de proximité par le biais d’un questionnaire envoyé à chacun. De plus, l’APF appelle chaque candidat, chaque liste, à s’engager pour une politique municipale inclusive en signant pour 10 priorités fondamentales pour la vie quotidienne des personnes en situation de handicap et de leur famille :

 

  1. Permettre l’accès à la vie publique et politique c’est-à-dire permettre l’accès aux administrations (mairies, CCAS…) pour que les personnes en situation de handicap et leur famille puissent faire valoir leurs droits et exercer leurs devoirs ; faire vivre la concertation avec les citoyens et les associations qui les représentent.

 

  1. Respecter et faire respecter le délai de 2015 de mise en accessibilité du cadre bâti, de la voirie et des transports dépendant de la politique municipale et intercommunale et inciter les petits commerces, les lieux culturels privés, les cabinets médicaux, etc. de la municipalité à se rendre accessibles.

 

  1. Permettre l’accès au logement des personnes en situation de handicap (organisation effective du recensement du logement accessible et rapprochement offre /demande).

 

  1. Soutenir et développer la commission communale d’accessibilité.

 

  1. Accompagner la mise en accessibilité des établissements scolaires de la municipalité et permettre à tous les enfants et jeunes en situation de handicap d’accéder – en fonction de leur âge – à la crèche, aux activités extra et péri-scolaires.

 

  1. Respecter l’obligation d’emploi de personnes en situation de handicap dans la municipalité et dans les administrations dont la mairie a la tutelle ; faire appel au travail adapté ; inciter les entreprises de la commune à répondre à l’obligation d’emploi de personnes en situation de handicap (appels d’offres, marchés publics…).

 

  1. Permettre l’accès aux soins et à la prévention des personnes en situation de handicap dans le cadre de l’action sociale de la municipalité.

 

  1. Apporter des réponses adaptées et de proximité aux personnes en situation de handicap isolées ayant des difficultés financières et/ou ayant besoin de services d’aide de proximité et aux familles dont un des membres est en situation de handicap, dans le cadre de l’action sociale de la municipalité.

 

  1. Permettre aux personnes en situation de handicap d’accéder aux lieux et aux activités de sport et de loisirs gérées par la municipalité, ainsi qu’aux associations sportives ou culturelles.

 

  1. Permettre le lien social dans la commune par une politique d’aide et de soutien aux associations (aides matérielles et financières) et par une politique de réduction de la fracture numérique.