Conférence autour de l’équipement des hôtels – Salon Equiphotel – Paris

4-4782969-7150658

Myd’L a assisté à la conférence autour de la mise en accessibilité des hôtels en marge du salon Equiphotel qui se tenait Porte de Versailles à Paris le 15 novembre 2012.

 

Cette conférence était animée par Madame Marie Prost Coletta – déléguée ministérielle à l’accessibilité, Madame Michèle Lepoutre – Président de la Commission Juridique et Fiscale du Synhorcat, Madame Sophie Breton – Directrice d’Access Advice, Madame Jeanne Gomy, Architecte d’intérieur La Boite A, Déléguée Commission Accessibilité et Madame Annette Masson, Présidente Tourisme & Handicap.

 

Cette conférence a été l’occasion de rappeler quelques chiffres et quelques obligations dans le cadre de la mise en conformité du secteur de l’hôtellerie en France.

 

Madame Prost Coletta a rappelé le mode de fonctionnement des commissions d’accessibilité en France et l’instruction des dérogations.

 

Cette conférence a été l’occasion de débat sur le manque d’homogénéité des Commissions d’accessibilité d’une région à une autre comme l’a d’ailleurs souligné le rapport de l’IGAS publié au mois de septembre 2012.

L’association des Paralysés de France constate «une amélioration de l’état d’accessibilité» dans l’ensemble des communes de France. Quatre villes françaises seulement n’ont pas la moyenne en 2012

APF

 

 

L’association des Paralysés de France constate «une amélioration de l’état d’accessibilité» dans l’ensemble des communes de France. Quatre villes françaises seulement n’ont pas la moyenne en 2012, alors qu’elles étaient quinze en 2011.

 

Grenoble est la ville de France la plus accessible aux personnes handicapées, devançant Nantes pour la première fois en trois ans, selon le baromètre de l’Association des Paralysés de France (APF) publié lundi. Grenoble prend la tête du classement avec une moyenne de 18,4/20, devant Nantes et Belfort qui se partagent la seconde place avec 17,4/20 de moyenne, selon l’APF qui constate «une amélioration de l’état d’accessibilité» dans l’ensemble des communes de France. Pour les villes en queue de peloton, le résultat reste encourageant, souligne l’association. Quatre villes seulement (Chaumont, Moulins, Evreux et Digne-les-Bains) n’ont pas la moyenne, alors que quinze étaient dans ce cas l’année précédente.

 

Paris en 44ème place

« Cependant, ces améliorations ne sauraient masquer le retard de grandes villes comme Marseille, Besançon, Dijon, Valence ou Bobigny » qui n’atteignent pas les 12/20, souligne l’APF. Au niveau national, la moyenne passe de 12/20 en 2011 à 13,2/20 en 2012. Paris occupe la 44e place avec 13,2 de moyenne contre 13,5 en 2011.

 

« L’APF rappelle que l’accessibilité n’est ni divisible, ni négociable et que c’est une obligation nationale depuis 1975 », indique l’association. « Il est désormais urgent de mettre en œuvre l’impulsion politique nécessaire qui permettra aux 10 millions de personnes en situation de handicap et leur famille de circuler librement, comme tout un chacun. » Conformément à la loi handicap de 2005, la mise en accessibilité de tous les bâtiments recevant du public sera obligatoire au 1er janvier 2015.

 

La quatrième édition du baromètre a été publiée ce 11 février, huitième anniversaire de cette loi. Par ailleurs, un rapport de la sénatrice Claire-Lise Campion sur l’accessibilité pour lequel L’APF a été auditionné doit être remis au Premier ministre ces prochains jours.